Éclairage exterieur

L'éclairage des espaces extérieurs pour faciliter les activités nocturnes s'est fortement développé ces dernières décennies. Aujourd'hui, au regard du coût des énergies en forte augmentation et de l'impact connu sur la biodiversité, l'éclairage nocturne est un service qui doit être questionné. De nombreuses solutions existent pour éclairer moins et éclairer mieux

Grenoble Alpes Métropole

Pourquoi agir

L'éclairage extérieur concerne l'éclairage public (voiries, façades, de monuments, parcs, parkings...) et l'éclairage privé (entreprises, commerces, résidences...). Si il permet d'assurer la continuité d'activités une fois la nuit tombée et la sécurité des personnes et des biens, l'éclairage extérieur est source de nuisances pour la faune et la flore : perturbation de l'horloge interne des animaux, ruptures de continuités écologiques, "piegeage" et mort massive d'insectes qui ont pourtant un rôle important dans la chaîne alimentaire et comme pollinisateurs, désorientation des oiseaux migrateurs, etc. Certains éclairages sont reconnus pour impacter également l'horloge biologique humaine. La collecte et le recyclage du matériel usagé est aussi en jeu. Au delà des aspects environnementaux et sociétaux, l'éclairage nocturne peut générer des dépenses inutiles.

Les enjeux

  • Sécuriser les activités nocturnes pour les populations locales

  • Réduire les pollutions lumineuses impactant la biodiversité et l'homme

  • Réaliser des économies d'énergie

 

Chiffres clés

  • 66 500 points lumineux du territoire métropolitain
    (données SDAL 2020)
  • 20 % du patrimoine de l'éclairage public présent sur les zones naturelles agricoles et forestières métropolitaines
    (GAM)
  • Objectif 2030 : Réduire la consommation énergétique liée à l’éclairage public de 60 %
    (Schéma Directeur de l'Energie 2030)

Comment agir

Suivre les consommations, identifier les zones, et rénover ses éclairages

  • Effectuer un suivi régulier des consommations pour identifier les pistes d'action et mettre en comparaison les coûts de fonctionnement avec les investissements nécessaires (qui sont généralement très vite rentabilisés !)
  • Ne pas étendre, voire réduire, les zones éclairées pour les limiter au nécessaire
  • Remplacer les équipements vétustes par de plus performants et moins consommateurs en énergie (LED), orientés vers le sol et présentant une température de couleur adaptée, pour réduire l'impact sur la biodiversité.

Eclairer de manière différentiée selon les usages des lieux :

  • Maximiser les plages horaires d'extinction et jouer sur la temporalité de l’éclairage
    - La grande majorité des communes du territoire pratiquent désormais l'extinction nocturne.
    - La loi contraint les entreprises à éteindre les éclairages des parkings attenants à des locaux professionnels au plus tard 2 h après la fin de l'activité, et jusqu'à 7 h du matin ou 1 h avant le début de l'activité
    - Un déclenchement à détection peut être adapté à certains usages (abords de bâtiments, parkings)
  • Réduire les niveaux d'éclairage et diminuer les températures de couleur
    - Les zones, horaires et modes de circulation peuvent être identifiés pour réduire l'éclairage au strict nécessaire (piétons, vélos), et préserver les espaces d'intérêt pour la biodiversité (continuités écologiques) 
    - Différents niveaux d'éclairement peuvent être testés selon les lieux (abaissement de puissance)

Sensibiliser

La sensibilisation des usagers et la pédagogie autour du sujet permettent dans la plupart des cas de balayer les craintes liées à l'extinction. S'il est nécessaire de prendre en considération le sentiment d'insécurité que l'extinction peut générer, il est à noter qu'aucune augmentation d'incivilité ou de criminalité n'a été observée dans les espaces soumis à extinction.

Côté Métropole

Un Schéma Directeur d'Aménagement Lumière (SDAL) métropolitain a été adopté en février 2020. Il définit des règles d’aménagement lumineux et des orientations pour réduire significativement les consommations énergétiques ainsi que la pollution lumineuse sur l’ensemble du territoire, avec une attention particulière aux espaces naturels, agricoles et forestiers.

Une charte d’application volontaire est ainsi proposée aux communes afin de décliner localement une feuille de route de modernisation cohérente avec les orientations du SDAL.

La Métropole encadre l'éclairage des vitrines et enseignes via son Règlement Local de Publicité intercommunal, et accompagne les entreprises du territoire dans la réduction de leurs consommations d'énergie

Sur le terrain

  • Bonne pratique
    Varces-Allières-et-Risset
    Éclairage extérieur

    Varces-Allières-et-Risset engagée dans la rénovation de son éclairage public

    Créé le 25/04/2024

    Depuis 2014, la Ville de Varces travaille sur l'extinction nocturne. Après une une première phase importante dans la réduction de consommation d’énergie lié à l’éclairage public, une planification de la rénovation des éclairages vétustes a été engagée.

    Voir la bonne pratique

  • Bonne pratique
    Éclairage extérieur
    Communes

    Grenoble-Alpes Métropole : 24 communes signent la charte d'engagement lumière

    Créé le 15/10/2021 - modifié le 21/02/2024

    La Métropole a pour ambition de réduire de 60% la consommation énergétique liée à l'éclairage public à horizon 2035.

    Voir la bonne pratique

  • Bonne pratique
    Éclairage extérieur

    Le « Mois de la Nuit », une action partenariale de sensibilisation auprès du grand public et des acteurs privés

    Créé le 21/02/2024

    Un mois de sensibilisation aux enjeux d'un éclairage extérieur maîtrisé

    Voir la bonne pratique

Toutes les bonnes pratiques de la thématique