Plantation, végétalisation et désimperméabilisation

Ombre, fraîcheur, refuge de biodiversité... Les bienfaits de la nature en ville ne sont plus à démontrer. Elle y est pourtant bien peu présente, mais chacun de nous à un rôle à jouer pour lui rendre toute sa place.

J. Champrès - Cerema

Pourquoi agir ?

Les sols artificialisés* ont de nombreux impacts négatifs : appauvrissement des sols et des écosystèmes affectant la biodiversité, érosion des sols et entrave au rechargement des nappes phréatiques par des revêtements urbains qui favorisent le ruissellement des eaux, création d'îlots de chaleur urbains, suppression des services écosystémiques...

Renforcer l'infiltration directe de l'eau dans les sols et la présence de la végétation dans les espaces urbanisés, est indispensable à la résilience du territoire face aux impacts du réchauffement climatique.

 

* l'artificialisation est définie comme "l'altération durable de tout ou partie des fonctions écologiques d'un sol, en particulier de ses fonctions biologiques, hydriques et climatiques, ainsi que de son potentiel agronomique par son occupation ou son usage" dans la loi climat et résilience

Les enjeux

  • Améliorer la qualité de l'eau et favoriser son infiltration pour limiter les risques d'inondation

  • Améliorer le cadre de vie

  • Réduire les îlots de chaleur urbains

  • Favoriser le retour de la biodiversité en ville

Chiffres clés

  • 800 hectares d'espaces verts en milieu urbain
    (diagnostic PCAEM 2020-2030)
  • 1 arbre mature = 5 climatiseurs en terme de rafraîchissement
    (Cerema 2018)
  • À Grenoble, plus de 43 jours de canicule par an en 2050
    (diagnostic PCAEM 2020-2030)

Comment agir

Limiter l'artificialisation

Voir la page Lutte contre l'artificialisation

Oeuvrer pour le retour du végétal  

  • Maintenir les végétaux et espaces verts actuels
  • Identifier les espaces et bâtiments à végétaliser puis implanter les variétés adaptées (contraintes techniques, évolutions climatiques)
  • Réfléchir à la végétalisation en parallèle de la gestion de l'eau à la parcelle et aller vers une gestion différenciée des espaces verts. La gestion différenciée intègre la dimension environnementale à la gestion des espaces verts. Elle prend en compte les fonctionnements naturels, la préservation de la faune et de la flore, la gestion de l'eau et des sols.
  • Faire connaître les îlots de fraîcheur existants et accompagner les projets de végétalisation individuels et collectifs

Désimperméabiliser et/ou installer des revêtements perméables

Retirer les surfaces imperméables, pour installer de la végétation ou un revêtement perméable, favorise l'infiltration de l'eau au plus près de là où elle est tombée. Outre le fait de faciliter la recharge des nappes phréatiques et de contribuer à la limitation de la saturation des réseaux lors de grosses pluies, le fait de limiter le ruissellement de l'eau préserve sa qualité.

Côté Métropole

  • La Métropole a adopté en 2022 le Plan Canopée, qui vise à protéger les arbres existants et augmenter la plantation de nouveaux arbres, en s’appuyant sur l’indice de canopée (un indicateur traduisant la surface ombragée). Aujourd’hui, cet indice s’établit à 26 %. L’objectif est de le porter à 30 % en 2030 et 40 % en 2050. Un site dédié est en ligne. Ce plan s'inscrit dans des principes écologiques : choisir des espèces adaptées au climat régional et aux contraintes urbaines, anticiper son développement pour le planter au bon endroit, diversifier les espèces et limiter les tailles aux raisons sécuritaires ou sanitaires.

Des outils pour vous accompagner

Sur le terrain

  • Bonne pratique
    Ville de Séchilienne
    Plantation, végétalisation et désimperméabilisation

    Transformation d'un terrain en place végétalisée à Séchilienne

    Créé le 05/04/2024

    Attenant à l’école et la salle de fête, un ancien terrain de foot a été transformé en un lieu de détente, de fraîcheur et de loisirs pour tous.

    Voir la bonne pratique

  • Bonne pratique
    Plantation, végétalisation et désimperméabilisation
    Communes

    Sassenage : une journée dédiée à la désimperméabilisation et la végétalisation des cours d’école

    Créé le 30/11/2022 - modifié le 25/03/2024

    12 communes iséroise ont participé le 30 novembre 2022 a un temps d’échange autour de la végétalisation et désimperméabilisation des cours d’écoles.

    Voir la bonne pratique

  • Bonne pratique
    Plantation, végétalisation et désimperméabilisation
    Communes

    Échirolles obtient le Trophée de l’adaptation au changement climatique

    Créé le 01/03/2022

    La Ville d'Échirolles a reçu en 2022 le Trophée de l’adaptation au changement climatique Life ARTISAN. Il récompense la transformation de la cour et des abords de l’école Marcel-David en îlot de fraîcheur urbain.

    Voir la bonne pratique

Toutes les bonnes pratiques de la thématique