Énergies renouvelables et de récupération

Le développement des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) est l’une des trois composantes de la transition énergétique. Pourquoi et comment les acteurs locaux peuvent-ils développer l'utilisation et la production des EnR&R ?

Grenoble Alpes Métropole

De quelles énergies parle-t-on ?

Les énergies renouvelables sont l’énergie solaire (thermique et photovoltaïque), le bois énergie (sous forme de bûches, plaquettes ou granulés), l’énergie géothermique (mobilisée par des pompes à chaleur), l’hydroélectricité, le biogaz, etc.

Les énergies de récupération sont issues de la récupération de la chaleur "perdues" lors des procédés issus des traitements des déchets ménagers (organiques et non organiques), des déchets agricoles et farines animales, des boues d’épuration des eaux, de procédés industriels (hydrogène et chaleur fatale).

L’énergie thermique renouvelable a pour vocation à être utilisée pour le chauffage et/ou la production d’eau chaude sanitaire, quand l’électricité renouvelable peut être utilisée pour l’éclairage et les équipements électriques et électroniques.

Pourquoi agir ?

Développer les énergies renouvelables et de récupération est un incontournable face à la raréfaction des ressources fossiles et aux émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à leur production et leur consommation. En effet, les ENR&R sont des énergies moins carbonées, c'est à dire moins émissives en GES que les énergies fossiles. Elles permettent également de limiter la pollution atmosphérique liée à la combustion du gaz, du fioul, ou des carburants fossiles. En augmentant la quantité d'énergie renouvelable produite et consommée sur le territoire, ce dernier réduit les émissions de GES induites par sa consommation d'énergie et devient moins dépendant de l'extérieur.

Les enjeux

  • Produire et utiliser des énergies alternatives aux énergies fossiles

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre

  • Améliorer la qualité de l'air

Chiffres clés

  • 23 % de la consommation d'énergie finale provient des énergies renouvelables et de récupération du territoire (39 % pour l'hydroélectricité, 35 % pour le bois énergie et 19% de récupération)
    (chiffres 2021, observatoire Plan Climat 2023)
  • 3 principales sources couvrent 93 % de la production totale : le bois-énergie,l’hydroélectricité et la récupération de chaleur fatale (principalement issue de l’incinération de déchets
    (chiffres 2021, observatoire Plan Climat 2023)
  • Objectif 2030 : + 30 % production d'électricité photovoltaïque
    (Plan Climat 2030)

+ de chiffres : l'Observatoire du Plan Climat

Comment agir ?

Concernant la production de chaleur issue des EnR&R

  • Installer des EnR thermiques

    Géothermie, solaire thermique, biomasse, bois énergie...

    Le Fonds chaleur est une aide financière nationale qui permet de financer les projets d’EnR thermiques. Les communes, bailleurs, copropriétés et entreprises peuvent bénéficier d’un accompagnement ainsi que d’une aide financière pour leurs projets de géothermie, solaire thermique, bois énergie, réseau de chaleur.

  • Faire la promotion des réseaux de chaleur, s'y raccorder, ou créer des réseaux dans le cadre de nouveaux aménagements

    Les réseaux de chaleur constituent le meilleur moyen de mobiliser massivement des sources de chaleur renouvelable et donc de contribuer au développement des EnR&R sur un territoire dense urbain.
  • Faire la promotion des aides auprès des particuliers

    Il existe des aides financières métropolitaines spécifiques à la production de chaleur en habitat individuel. EN SAVOIR PLUS

Concernant la production d'électricité issue des EnR&R

  • Installation de photovoltaïque, diagnostic patrimonial, et mise a disposition de toitures à un tiers investisseur

    Le photovoltaïque est un levier d’action important (potentiel de production lié à l'ensoleillement du territoire, coût de production de plus en plus réduit de l’électricité photovoltaïque) dans la stratégie métropolitaine de développement des EnR. Quelle est la démarche à suivre ?
    L'ALEC vous accompagne

Côté Métropole

Pour accélérer la transition énergétique du territoire, la Métropole s’est dotée d’une feuille de route exigeante d’ici à 2030 avec son schéma directeur énergie.

Le réseau de chaleur principal de la Métropole, 2e réseau le plus important de France, est composé de 5 unités de production et de 185 km de tuyaux qui alimentent 46 000 logements, le campus universitaire, le CHU, le Musée de Grenoble, les centres commerciaux Grand'Place et Caserne de Bonne, et de nombreux autres bâtiments publics ! Il court sous les voies publiques de 7 communes et est exploité, pour le compte de la Métropole, par la Compagnie de chauffage. En 2024, il consomme 82% d'énergies renouvelables et de récupération, dont près de 39% de bois, notamment grâce à sa chaufferie 100% bois Biomax, inaugurée en 2020. 3 réseaux de chaleur indépendants ont également vu le jour, et un 4ème est en projet. Ils permettent de desservir des secteurs qui ne sont pas accessibles pour le réseau de chaleur principal Projet de production de biogaz : engagée de façon pionnière dans la collecte des déchets alimentaires des habitants, la Métropole a pour projet de se doter en 2027 d’un centre de méthanisation.

Des outils pour vous accompagner

Sur le terrain

  • Bonne pratique
    Énergies renouvelables et de récupération
    Communes

    Sassenage : deux réseaux de chaleur bois financés par le Fonds chaleur

    Créé le 15/08/2020

    Deux réseaux de chaleur, alimentés par des chaudières bois à plaquettes forestières.

    Voir la bonne pratique

  • Bonne pratique
    Énergies renouvelables et de récupération
    Communes

    Poisat, Saint-Martin-le-Vinoux : installation de chaudière bois à granulés

    Créé le 15/08/2020

    Remplacement d'une ancienne chaudière ou installation dans le cadre d'une rénovation globale, deux projets illustrant la mise en place de chaudière bois à granulés.

    Voir la bonne pratique

  • Bonne pratique
    Énergies renouvelables et de récupération
    Communes

    Quaix-en-Chartreuse : un réseau de chaleur bois financé par Énerg’Y Citoyennes

    Créé le 15/08/2020

    Un remplacement de chaudière fioul pour desservir bâtiments communaux et maisons

    Voir la bonne pratique

Toutes les bonnes pratiques de la thématique