L’eau, une ressource de moins en moins abondante

L’eau, une ressource de moins en moins abondante
L’eau, une ressource de moins en moins abondante : Agence d'urbanisme de la région grenobloise
Adaptation au changement climatique

En juillet, l'eau est à l'honneur dans le cadre de Capitale verte. L'occasion de rappeler les perspectives à horizon 2050 et les bonnes pratiques à adopter par les citoyens et collectivités pour préserver une ressource qui se fait rare.

Les effets du dérèglement climatique

L’ancienne vallée glacière du Grésivaudan et de Métropole de Grenoble sont connues pour leurs sols où l’eau est présente à quelques dizaines de centimètres sous la surface. Jusqu’il n’y a pas si longtemps, la quantité d’eau disponible n’était d’ailleurs pas un sujet. Mais cette perception se retrouve remise en cause par les effets du dérèglement climatique.

Depuis la mi-juin 2022, la Préfecture a placé tout le Département de l’Isère en vigilance sécheresse de niveau 2. Si le niveau des précipitations n’a que peu varié durant les 60 dernières années, l’épisode de sécheresse et de canicule que nous connaissons ainsi que la décroissance du nombre de jour de gel et la réduction du manteau neigeux hivernal nous invitent à la prudence pour le futur. Aussi, le bilan hydrique annuel (état des ressources en eau de pluie) a diminué de 116 mm à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs (station météo de référence pour la zone de Grenoble) entre les périodes 1968-1997 et 1991-2020.

À l’horizon 2050, la température moyenne devrait augmenter de 1,4°C à 2,7°C et le nombre de jour de canicule passer à 43 en été, contre 3 aujourd'hui.
La neige devrait être beaucoup moins abondante, surtout en moyenne altitude, modifiant de fait les régimes hydriques des rivières et leur biodiversité, notamment au printemps.

Les bons réflexes à titre individuel

Face à ces constats, il est urgent de prendre les bons réflexes pour préserver cette ressource vitale. Nous en consommons, en moyenne en France, et à titre individuel pour tous les usages, prêt de 150 litres par jour. Les gestes du quotidien sont nécessaires et les collectivités ont leur rôle à jouer dans la diffusion des bonnes pratiques.

À titre individuel, nous pouvons :

  • Installer et utiliser des chasses double flux pour les toilettes (et lorsque c’est possible des toilettes sèches),
  • Prendre des douches courtes,
  • Arroser son potager en soirée pour limiter l’évaporation,
  • Ne pas laver son véhicule en dehors des stations dédiées à cet usage,
  • Utiliser des équipements économes (lave-linge et lave-vaisselle).

Et du côté des collectivités...

Pour les collectivités, la gestion des eaux pluviales dans les projets d’aménagement est déjà très encadrée au travers du PLUi.
D'autres ressources ou accompagnements sont à disposition des communes et des aménageurs comme l’outil Parapluie.

Des économies restent à réaliser sur le patrimoine :

  • Espaces verts : généraliser le goute à goute ou l’arrêt de l’arrosage en privilégiant des espèces végétales locales, résistantes aux effets du dérèglement climatique,
  • Voirie : proscrire le lavage à l’eau des voiries communales en privilégiant le balayage,
  • Désimperméabilisation : pour les équipements existants, envisager le retour d’espaces non perméables privilégiant l’infiltration de l’eau de pluie dans les sols autour de l’équipement,
  • Agriculture : pour les jardins partagés, ouvriers ou les fermes urbaines, diffuser les bonnes pratiques d’arrosage et de gestion de l’eau en favorisant l’utilisation de l’eau de pluie stockée en citerne, le goute à goute et le paillage,
  • Écoles : privilégier les équipements hydro-économes et la sensibilisation des usagers à la maitrise de leur consommation. Envisager des comptages d’eau pour se fixer des objectifs de réduction,
  • Récupération d’eau de pluie : sur les équipements existants ou à venir, envisager la récupération d’eau de pluie en substitution de l’eau potable pour des usages non alimentaires (alimentation des sanitaires, d’arrosage ou de nettoyage).

Vous pouvez également devenir des sentinelles de l’eau pour repérer, en partenariat avec France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes, l’état des cours d’eau autour de chez vous : https://sentinellesdelanature.fr/campaign/5/A-SEC.view.htmlc.

Sources : ONU, MétéoFrance